Comment résoudre les litiges relatifs votre assurance professionnelle ?

Pour une activité durable: ESP Consulting

Comment résoudre les litiges relatifs votre assurance professionnelle ?

Bien que la plupart des réclamations d’assurance soient acceptées, des processus sont en place si votre assureur conteste votre réclamation.

Les solutions à utiliser

Si vous n’êtes pas satisfait de la décision de votre compagnie d’assurance concernant votre réclamation, vous pouvez demander que votre cas soit examiné. Toutes les compagnies d’assurance sont tenues de disposer de leur propre système interne de résolution des litiges et doivent également être membres d’un système externe de résolution des litiges. Vous pouvez aussi faire intervenir un Avocat spécialisé dans les litiges avec assurances.

Si, après un examen interne, vous n’êtes toujours pas satisfait de la décision de votre assureur, vous pouvez porter votre réclamation devant le système de règlement des litiges externe approuvé, ou vous pouvez intenter une action en justice contre la compagnie d’assurance.  Le traitement des clients et la résolution des litiges constituent une partie importante du Code de bonnes pratiques des assurances générales. Le code oblige les assureurs à être ouverts, équitables et honnêtes dans leurs relations avec les clients et engage les assureurs à respecter des normes de service élevées.

Les causes courantes des litiges

Votre compagnie d’assurance peut refuser votre réclamation parce que vous n’avez pas fourni suffisamment d’informations ou parce qu’elle estime que votre police ne couvre pas la perte ou l’incident pour lequel vous présentez une réclamation. Votre assureur peut également décider de ne payer qu’une partie de la réclamation, par exemple si vous êtes sous-assuré, si la police a des limites de réclamation pour certains risques définis, ou si l’événement cause des dommages supplémentaires non couverts par la police.

Exclusions de politique : les polices d’assurance contiennent une liste d’exclusions décrivant des situations, circonstances ou événements spécifiques pour lesquels votre assureur ne vous couvrira pas lorsque vous présenterez une réclamation. Non-divulgation : vous êtes tenu d’informer l’assureur de tout ce qui pourrait affecter votre risque lors de la souscription ou du renouvellement d’une police d’assurance. Le défaut de divulgation peut affecter votre capacité à réclamer votre police.